Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J7 Résumé

Angleterre 2 - 1 Pays de Galles (Stade Bollaert à Lens)

Buts: Vardy 56' , Sturridge 90+2' / Bale 42'

  • Le duel tant attendu des frères ennemis britanniques a tenu toutes ses promesses. C'était comme un vrai match de Premier League délocalisé à Lens. De la faiblesse tactique, voire technique, mais un gros rythme et un scénario à suspense. La première période, assez terne, est conclue par un coup franc de Bale, seule star offensive à tenir son rang jusque là dans la compétition, même si Hart n'est pas innocent sur le but. Mené, Roy Hogdson est obligé de se réorganiser et fait rentrer Vardy et Sturridge à la place des très décevant Sterling et Kane: choix payant ! Les Anglais se font plus insistants et surtout plus efficaces. Vardy égalise mais ce n'est qu'à la dernière minute qu'est inscrit le but victorieux. Les vrais rois du suspense c'est eux. Les Anglais ne rentrent pas encore chez eux et peuvent continuer à écumer les bars français mais se montrent particulièrement fragiles et ont tout le mal du monde à produire du jeu. Comme d'hab l'élimination aux tirs au but approche.

Ukraine 0 - 2 Irlande du Nord (Stade des Lumières à Lyon)

Buts : McAuley 49' McGinn 90+6'

  • Les Irlandais prouvent depuis le début qu'ils sont les meilleurs supporters d'Europe avec la chanson Will Grigg's on fire et heureusement ils vont pouvoir rester un peu plus longtemps que prévu en France. Le petit poucet de l'Euro a en effet sorti un très gros match contre une équipe ukrainienne en théorie supérieure. S'appuyant sur leurs forces, les coups de pieds arrêtés et les contre attaques, les Nord-Irlandais ont percé la défense ukrainienne deux fois. Les Ukrainiens déçoivent énormément, ils sont incapables de produire quoi que ce soit et ne se basent que sur les exploits de Konoplyanka et Yarmolenko. L'Irlande du Nord c'est déjà la belle histoire de l'Euro !

Allemagne 0 - 0 Pologne (Stade de France à St Denis)

  • Il est là le premier 0-0 de l'Euro et c'est une surprise tant le potentiel offensif des deux équipes est impressionnant. Ce match entre ces deux rivaux historiques n'a pas franchement été spectaculaire et ce sont deux blocs bien organisés qui se sont fait face. Néanmoins ce sont les Polonais qui ont les plus belles occasions mais la maladresse de Millik dans le dernier geste et l'immense Boateng en défense ont empêché toute ouverture du score. Les joueurs offensifs allemands déçoivent depuis deux matchs et la tactique de faux neuf, très guardiolesque, sent encore moins bon que les doigts de Löw. Néanmoins cette équipe est bien rodée, fluide, et peut se baser sur une bonne défense et un grand Kroos et il suffit d'une étincelle pour la lancer véritablement.

Partager cet article

Repost 0